La Route en Corniche, catalyseur de toutes les peurs

web stats

un compteur pour votre site

Image Hosted by ImageShack.us

Entre terre et mer, presque entre deux mondes, la route en corniche fait figure de purgatoire pour les  » âmes pas ramassées  » . Et elles sont nombreuses, ces âmes en peine qui errent dans l’attente de la délivrance. Les premiers fantômes remontent à la construction de la route.

Dès les années 60, la mort accidentelle d’ouvriers frappe les esprits… Il ne faut pas attendre longtemps pour que les premiers éboulis confirment la réputation sulfureuse de la route. Et aux âmes des ouvriers s’ajoutent bientôt celles des automobilistes tués au volant.

D’autant plus que la chaussée passerait sur le site même ou se trouvait le premier cimetière de l’île… Une légende est née, et avec elle son cortège de croyances et de peurs, de comportements et de rumeurs. A commencer par la fameuse histoire de l’auto-stoppeuse, dont il existe plusieurs versions. La première reste sobre.

La mésaventure serait survenue à de nombreux automobilistes généreux. Au volant de leur voiture, insouciants ou ne croyant pas aux fantômes, ils auraient oublié les plus élémentaires règles de prudence. A savoir, ne jamais s’arrêter de nuit sur la route en corniche. Confiants, ils auraient chacun cédé à l’appel d’une auto-stoppeuse jeune et jolie et de surcroît animée d’un sourire bienveillant.

Véhicule arrêté, porte grande ouverte, ils proposaient à la jeune femme de monter à bord pour faire un bout de chemin. Mais plus souriante qu’un ange, l’apparition restait sur le bas côté de la route, sans entrer dans l’auto. Et pour cause : sans jambes, la jeune femme n’était qu’un buste flottant !

D’autres versions, qui ne sont pas sans rappeler la dame blanche racontée en métropole, laissent la jeune femme prendre place à bord du véhicule. Elle prodigue alors des conseils de prudence au conducteur avant de disparaître subitement. Panique garantie !

Mais c’est l’histoire de la veste qui reste la plus surprenante. Si elle fut publiée, la rumeur en a fait une histoire véridique dont un journaliste est la victime malgré lui. Il était dit un peu partout que l’homme en question s’était arrêté de nuit sur la route en corniche pour prendre en stop une jeune femme.

La pauvre grelottait de froid, alors il lui offrit galamment sa veste. Il la déposa chez elle et s’en retourna chez lui sans autre problème. Ce n’est que le lendemain qu’il se souvint avoir oublié sa veste. Il retourna donc chez la jeune femme, où il trouva porte close.

Des voisins lui apprirent que la jeune femme était morte des années auparavant, dix ans juste ce soir là, dans un terrible accident de voiture, justement à l’endroit où il l’avait prise en stop. Bouleversé, il se rendit au cimetière pour vérifier ce qu’on lui avait raconté. Et c’est sur la tombe même de la jeune femme qu’il retrouva sa veste…

Source : http://www.rando-reunion.com/pages/mythe/corniche.htm

3 réflexions au sujet de « La Route en Corniche, catalyseur de toutes les peurs »

  1. Hey ouiiii Blandine !! Jsuis une vraie tête en l’air parfois MDRRRR !!!
    Heureusement que j’m’en suis rendu compte lol !!!
    Ah là là la tête pa bon minm !! Mi dia ou !!
    Big kiss @ toi !
    Nar trouve sa tite fleur des Iles !!

  2. J’ai atterri par hasard sur ton blog et je le trouve magnifique. Je l’ai mis tout de suite dans mes favoris.
    Enfin un blog qui sent bon la vanille et la canne à sucre !
    Je crois que je vais y venir souvent.
    Au fait, ça sent la canne à sucre ?
     
     

  3. ça y est ça marche LOL c’était bien la lettre qui manquait…PTDR!!!
    enfin je vais pouvoir surfer sur ton blog…déjà ce que j’ai vu c’est super chouette et en plus y’a de la zik!!! que demander de plus LOL…je te fais plein de gros poutouxx Zemiss…
    à plus et bonne soirée…
    Tite Fleur…
    monptitjardin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s