Sitarane, Saint Ange et les autres …

web stats

un compteur pour votre site

Ici je vais vous raconter l’histoire d’un homme que beaucoup de personnes redoutent à la Réunion.
Nous sommes en 1909, avec la pauvreté, la déliquance s’accroît. De menus larcins se produisent çà et là dans l’île. Mais en ce soir du 20 mars 1909, la situation n’est plus la même.
Ce soir là, on retrouve un jeune homme du Tampon, mort assassiné. Ce cambriolage paraît suspect. Les cambrioleurs ont pu pénétrer dans le logement en perçant de minuscules trous sans attirer le moins du monde l’attention.
Le cambriolage est amplifié par la sauvagerie de l’attaque proférée contre le jeune homme. Après l’avoir tué d’un coup de couteau dans l’oeil, ses meutriers ont poursuivi leur forfait…
L’affaire ne s’arrête pas là. Quelques mois plus tard, c’est au tour d’un couple de trouver la mort atrocement. Les coïncidences sont troublantes, même contexte, même atrocité.

Il n’en faut pas plus pour créer une peur panique dans la population. L’hystérie gagne la population, maisons fermées à double tour, enquête prenant un tour mystique… Rien n’y fait.

C’est un gardien de nuit qui révèle le pot au roses. En protégeant sa porte par une petite plaque métallique, il peut effrayer les voleurs qui laissent tout leur équipement sur place.

Peu après, la police arrête trois personnes, Saint Ange, « Sitarane » et enfin Fontaine. Le réseau de revente des produits du vol est démantelé.
Lors du procès, il est révélé des détails atroces, cérémonies macabres, messe noire, Calendrin (Saint Ange) faisait boire le sang des victimes au bras armé du groupe .

Dès lors le mythe « Sitarane » est né. Il n’était pas rare que certains déclarent l’avoir vu en deux endroits, alors même qu’il était en prison. L’histoire n’a conservé que Sitarane qui n’était guère qu’un éxécutant.

Sitarane et Fontaine furent exécutés en place publique. Etrangement, le sorcier fut épargné et mourut au bagne, 20 ans plus tard.

De nos jours, la tombe de Sitarane attire les convoitises. La tombe, dans le cimetière de Saint Pierre est visitée régulièrement. On y trouve de nombreuses offrandes (rhum, cigarettes, pièces de monnaie, etc…) Parfois on y retrouve fioles et autres témoignages de pratiques vaudoo.

D’ailleurs, il n’est pas rare d’entendre parler d’envoutements liés à Sitarane. Ainsi, le Père Dijoux en évoque plusieurs, la terre de la tombe jouant un rôle essentiel dans les envoûtements.

On raconte qu’une jeune femme aurait perdu la raison en ouvrant une enveloppe contenant de la terre provenant de ce cimetière. L’âme damnée de Sitarane aurait alors pris possession de son corps.

On dit aussi qu’il ne faut pas prononcer le nom de Sitarane 5 fois devant un miroir,car cela lui ferait revenir d’entre les morts (mais bon qui aurait idée d’aller faire ça aussi ?!)

Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Petite anecdote:
Comme je vous l’ai dit précédemment j’ai fait un exposé sur les superstitions et légendes réunionnaises il y a 1 an et demi … et moi et mes amies, nous avons été obligées de nous rendre sur la tombe de Sitarane pour prendre des photos (à cause d’un prof qui nous a sorti comme argument que comme on habitait à St-Pierre, s’était inconcevable qu’on ne possède pas de photos de la tombe de Sitarane ou de la statue de Saint-Expédit de la Lourdes à Terre-Sainte [prises par nous-même] dans notre dossier Fâché ).
Bref, nous sommes donc allées au cimetière de St-Pierre, (la peur au ventre), et après avoir longtemps hésité, on s’est approchées de la tombe de Sitarane. Je peux vous dire que c’est vraiment effrayant !!! Il y a plein de flacons de je ne sais quoi, plein de billets que des fanatiques laissent en offrandes …
On raconte d’ailleurs que des sans abris auraient volé l’argent laissé en offrande et qu’ils seraient devenus fous (ceux qu’on croisent dans la ville de Saint-Pierre).
J’ai donc pris les photos en vitesse (car de nous trois j’étais la moins superstitieuse, n’empêche que mes « copines m’ont foutu la trouille ^^) et on s’est enfuit en prenant bien soin d’enlever nos chaussures et de les laver avant de quitter le cimetière pour ne surtout pas ramener de la terre de la tombe de Sitarane chez nous. Cette histoire nous a travaillé longtemps après, mais heureusement il ne nous est rien arrivé finalement !!!  Ouf Rire !!

Image Hosted by ImageShack.us

Bonus : Témoignages sur l’histoire de Sitarane en créole:

Si lo ouèb i rakont sék li la fé dann son vi. mé la mi sar rakont sak mwin la antandi dir, é bann témwagnaz mwin la ginyé sanm , bann domou i pratik lo kilt minm.

La tomn Sitarane lé inn dé tonm lé plis vizité dann simitir Larénion, sé osi biyn antreteni.La zourné na in takon domoun sé, sirtou la nwit,banna i viyn pratik zot kilt.Dapré sé ké mwin la antandi , si ou domann ali li akord aou, mé an ésanz ou dwa fé in romèrsiman, sinon pangar lo rotour.

Ma koz azot de M.M sin-Pir,59 an ma rakont a zot son listwar é sak li la di amwin.Konm li di avan li son papa té in pratikan é lo papa son papa té laddan, é li li la roprann la rolèv,é li èspèr in zour ké inn de son bann zanfan wa roprann lo flanbo (promès lé teni puisk inn de son garson la fé promès pa pèrd lo tradisiyon).

Li minm dann son ka li la fé konm ki di in pak,in kontra ké li ronouvèl sak fwa, son vi li di lé bazé ladsi.Tou lézan li fé son sérémoni si la tonm lo boug li la zamé manké in lané, konm li di li domann , i akord ali ,é an rékonpans li donn, li okip la tonm, li sar rod protèksiyon ansanm gramoune la li di osi si li giny pa li giny pa doné. An li minm minm sak li di li présèrv  lo tradition.

Aparaman li na siksé pwisk domoun kan na i problinm, i trouv pa solisiyon i viyn war ali  po alé domann sitarane in solisiyon, li fé tout gratwit, solman sak li doman sé asté lo fournitir pofé lo travay. Konm li di, lé touzour akordé sak li domann,  é domoun i viyn war ali souvan.

Mwin mi pans ké konm lo boug i di i fo awar la fwa po war sak ou domann réalizé, pwisk dann son kaz i mank pa riyn, larzan na touzour. Li rakont koman na pwin lontan son fanm lé géri din nafèr grav,ké bann doktèr té kont pa dési.Na plin zafèr li rakont ké lé inkrwayab, ke mwin minm  navé du mal po krwa.
Lé pa doné a tout domoun pratik so bann kilt la, dabor i fo èt konm ki diré inisiyé po konèt invok lo granmoun.

La plipar lo tan lo bann kilt i fé la nwint dann lèr minwi, i fo désot lo mir simitir, dann fénwar. Séplito lo promiyé novanm i fé sérémoni po sak lé vréman konsakré. Lo bann sérémoni lé pa fé solman po Si tarane, mé osi po son bann dalon.Souvandéfwa  nana lo rom bann fri si la tomn, i di i fo pa tousé i fo pa bwar lo rom si son tomn pars i risk ariv aou malèr, pars nana sak la bwar, fine tomn malad, ou lé mor.

Lé vré ké kan oulé  dann simitir zis anfas son tonm i fé aou in drol léfé, konm in prézans sé ské mwin la rosanti kan mwin la parti prann foto po lo sit.

Source :

http://www.rando-reunion.com/pages/mythe/sitarane.htm

http://zorz.free.fr/Soubou/Soubou2/Sitarane.htm

7 réflexions au sujet de « Sitarane, Saint Ange et les autres … »

      • Bonjour, Je suis l’auteure de Moi, Sitarane, et je suis très touchée que tu veuilles te le procurer! Je viens tout juste de créer un blog sur wordpress afin de recueillir les avis sur le roman. Tu peux y trouver de nombreuses façons de te le procurer, il n’est disponible que depuis le 15 janvier 2013! Tu n’aurais pas pu te procurer avant. Une page facebook lui sera également consacrée dans les prochains jours, à bientôt.
        J’attends tes commentaires, bonne journée!
        S.Maumont

  1. trop bien out ti blog ben la mi comprend mieu le zistoire sitarane parce que t flou pou moin son z’histoire et merçi pour out band chanson sur you tube fé plaiz war un k-frine représente la réunion dans tous les domaine surtout un st pierroise S: un ti créole a Castres qui vien de st pierre

  2. Oui mi avoue lé dur pou comprenn et nin momen donné ou perde le fil le zistoir … mé sa sé parske le zyeux lé pa habitué o kréol écrit sa. Surtout lécritur utilisé tèrla … mi na limpression lire un naffèr lé dan un langue complètemen différent lolEt sé pa le bon orthographe enkor lé utilisé là, le vré l’orthographe lé enkor plus dangereu et plu compliké !!! mdrrrMwin mina lhabitude écrit kréol en kalkan su le français mé mi yèmeré bien apprenn le vré lécriture soman !!! :DMersi pou out ti mots en tout cas et si y chof zot kèr là-bas ben tant mieux lé fé po sa !!! ;-)Alé narvu sa …

  3. lé bon out ben ti zistoire, mé l’écritur créol lé dir pou comprend lol. é out blog lé yesss, na rien a dir, y chof lo kér ben créole la saute la mer. merci represente nout cultir.S: un ti créole à LILLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s